En 1506 l’Electeur Joachim I fonda la première université du comté de Brandebourg à Francfort-sur-l’Oder: l’Alma Mater Viadrina. L’université comprenait quatre facultés: droit, théologie, médecine et philosophie. La liste de personnes célèbres y ayant étudié est longue et comprend nombres d’avocats, théologiens et professeurs en médecine. Thomas Müntzer, Ulrich von Hutten, Carl Philipp Emanuel Bach, les frères Humboldt et Heinrich von Kleist figurent parmi les étudiants, pour n’en citer que quelques uns. Même à cette époque l’Université de Francfort était un endroit de rencontre entre l’Est et l’Ouest. Parmi les étudiants on comptait des jeunes de la région des Marécages (Märkisch), du Silésien et de la Lausitzer mais surtout des Polonais. En 1811 l’Université Viadrina fut fermée, localisée à Breslau et fusionnée avec l’Université de Leopoldina car l’Université de Berlin fondée en 1810 était une bien trop grande rivale. En 1990, l’Association des Saints Patrons et des Amis de l’Université de Francfort-sur-l’Oder fut fondée afin de rétablir l’Université de Francfort. 1992 vit la première année académique de l’Université Européenne Viadrina. En 1998 fut ouvert le Collegium Pollonicum de l’autre côté de la rivière dans la ville polonaise de Slubice permettant ainsi d’élargir l’enseignement et la recherche entre l’Université Viadrina et l’Université Adam-Mickiewicz de Poznan. L’Université Européenne Viadrina se voit comme un centre de rencontre entre l’Est et l’Ouest, selon la tradition de l’ancienne Alma Mater Viadrina.

< retour


L’université
européenne
Viadrina